Plus d’un million de postes vacants au Canada

0

Tunisie Tribune (postes vacants au Canada) – Le nombre de postes vacants au pays a atteint 1 005 700 en mai, en légère hausse par rapport au sommet observé au cours du mois d’avril, selon les données de Statistique Canada dévoilées jeudi.

Le nombre de postes vacants est toutefois en hausse de 42,5% (+ 300 100) par rapport à mai 2021, a noté l’agence fédérale, qui précise que ce nombre «a augmenté de façon constante jusqu’en décembre 2021, avant de se stabiliser quelque peu au cours des derniers mois».

Le taux de postes vacants au Canada s’est maintenu à 5,8% pour un deuxième mois consécutif, mais était en hausse de 4,4% par rapport à un an plus tôt.

«En raison du faible taux de chômage, qui a atteint 5,1%, et du nombre élevé de postes vacants, le ratio chômeurs-postes vacants s’est établi à 1,1 en mai, en baisse par rapport à celui de 2,4 enregistré un an plus tôt. Un ratio chômeurs-postes vacants plus faible indique un marché du travail plus tendu et de possibles pénuries de main-d’œuvre», a expliqué Statistique Canada.

C’est le secteur des soins de santé et l’assistance sociale qui a connu la plus forte augmentation de son nombre de postes vacants (+ 14,5%) pour atteindre 143 400 en mai. Le nombre de postes vacants est demeuré presque inchangé dans les autres secteurs d’un mois à l’autre. C’est notamment le cas des services d’hébergement et de restauration (161 100), du commerce de détail (99 200), de la fabrication (86 800), de la construction (84 600) et du transport et de l’entreposage (51 100), dont le nombre de postes vacants a aussi peu varié en mai.

Selon Statistique Canada, le nombre de postes vacants a atteint des niveaux record en Nouvelle-Écosse (+22,1% pour s’établir à 24 600) et au Manitoba (+15,3%; 32 200).

Le ratio chômeurs-postes vacants a aussi varié d’une province à l’autre. Alors qu’il y avait moins d’un chômeur pour chaque poste vacant au Québec (0,7) et en Colombie-Britannique (0,8), il y avait près de trois chômeurs pour chaque poste vacant à Terre-Neuve-et-Labrador (3), «un ratio chômeurs-postes vacants supérieur à celui observé dans toutes les autres provinces», selon l’organisme fédéral.

Des salaires en hausse

Statistique Canada a également souligné que presque toutes les provinces avaient affiché des hausses de salaire, et ce dans plus de la moitié des secteurs. La rémunération hebdomadaire moyenne était en hausse de 2,5% par rapport à un an plus tôt, «ce qui représente un taux de croissance plus faible que celui enregistré en avril (+3,2%) et en mars (+4,2%)», a-t-on toutefois précisé.

 À titre de comparaison, l’Indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 7,7% en mai.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here