Législatives : L’Observatoire Chahed exprime ses craintes

0

Tunisie Tribune (Législatives) – La présidente de l’Observatoire Chahed pour le Contrôle des Elections, Oula Ben Nejma, a fait part de « craintes légitimes au sujet du processus des élections législatives au vu du processus du référendum et les différentes lacunes qui y ont été enregistrées « .

Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi, à Tunis, Ben Nejma a déclaré que le « décret-loi amendant la loi électorale n’est pas, à ce jour, promulgué alors que l’échéance des législatives approche à grands pas (17 décembre) ».

« Le président de la République avait averti que les « anti-référendum » ne participeront pas à l’élaboration dudit décret-loi », a-t-elle rappelé.

Elle a, dans ce contexte, formé l’espoir de voir le chef de l’Etat revenir sur sa décision avant l’organisation des élections », estimant que cette loi électorale amendée devrait être élaborée dans le cadre d’un processus participatif et en conformité avec les standards internationaux.

Ben Nejma a, par ailleurs, souligné la nécessité pour l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) d’interagir avec tous les intervenants et de traiter les infractions électorales avec plus de fermeté.

La présidente de l’Observatoire a, en outre, recommandé d’entamer des réformes au niveau de l’ISIE, du Tribunal administratif et de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA).

Pour elle, le décret présidentiel prévu pour amender la loi électorale est, en soi, contraire aux normes internationales en matière de loi électorale qui exige que celle-ci ne doit pas être amendée au moins un an avant l’organisation de toute échéance électorale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here