La FTDJ dénonce les poursuites judiciaires engagées contre les journalistes

0

Tunisie Tribune (poursuites judiciaires contre les journalistes)- A l’issue de sa réunion tenue hier, le Conseil administratif de la Fédération tunisienne des directeurs des journaux (FTDJ) a salué la dernière décision gouvernementale relative à la prolongation de la prise en charge des contributions CNSS de la presse écrite pour les années 2022 et 2023.

La FTDJ a pointé, par la même occasion, une détérioration sans précédent de la situation de la presse notamment après la parution du décret-loi n°54 selon lequel les journalistes et les directeurs des institutions médiatiques sont traduits devant la justice.

La même source a dénoncé l’absence de communication entre les médias et la présidence du gouvernement faisant savoir que les autorités traitent avec certaines institutions.

La fédération a également rappelé que la présidence du gouvernement n’a pas encore nommé le président de la commission chargée d’approuver les cartes professionnelles.

Le comité administratif est revenu sur les différente difficultés financières auxquelles font face les institutions médiatiques soulignant que ces dernières pourraient être contraintes de fermer leurs portes.

” La FTDJ chercher à assurer l’avancement du secteur et appelle tous ceux qui ont des dossiers contre les médias à saisir la justice comme c’était le cas avec l’affaire du don britannique” lit-on dans le communiqué.

Rappelons que l’affaire du “don britannique” remonte à 2018. En effet, un jeune homme a publié une “liste noire” des journalistes les accusant d’avoir reçu des financements britanniques dans le but de reluire l’image du chef du gouvernement Youssef Chahed et de dénigrer ses opposants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here