La petite Azzabi pupille de la Nation française : émotion, recueillement et explications de la part de SE l’Ambassadeur de France en Tunisie

0
  • "Victime du terrorisme, la Tunisie lutte vaillamment contre la radicalisation, on se doit de saluer ce pays" 

Tunisie-Tribune (La petite Azzabi pupille de la Nation française) – encore sous le coup de l’émotion, à son retour de l’enterrement du couple Mohamed Ali et Senda Azzabi, SE Monsieur Olivier Poivre d’Arvor, Ambassadeur de France en Tunisie, a eu l’amabilité de faire une déclaration à la rédaction de Tunisie-Tribune qui se résume en ces termes :  

« …avoir partagé avec la famille des défunts ce moment d’émotion et de recueillement est un témoignage de ce qui unit nos deux pays, y compris dans l’adversité. Car la lutte contre le terrorisme n’a ni frontière, ni pays, ni religion. Plutôt que de stigmatiser la Tunisie qui lutte vaillamment contre la radicalisation, on se doit de saluer un pays qui est l’une des victimes du terrorisme ».

  • Il n’y aura pas de responsabilité exclusive de l'Etat français, les grands-parents de la petite Azzabi âgée de 5 mois, pourront aisément bénéficier de leurs droits de garde

Quant au sort de la petite Azzabi (dont la mère est une Franco-Tunisienne) qui vient de bénéficier du statut de « Pupille de l’Etat Français » (ce qui a suscité une vive polémique au niveau des réseaux sociaux), SE Monsieur Olivier Poivre d’Arvor a apporté les précisions suivantes :

« La qualité de pupille de la Nation offre aux enfants et jeunes gens qui la reçoivent une protection supplémentaire, en complément de celle exercée par leurs familles. Elle ne les place nullement sous la responsabilité exclusive de l'Etat. Les familles et les tuteurs conservent le plein exercice de leurs droits et notamment, le libre choix des moyens d'éducation.

Ce statut peut notamment être accordé aux orphelins de moins de 21 ans, dont le père ou la mère, de nationalité française, a été victime d'un acte de terrorisme. »

Douleur

Rappelons que les funérailles de Mohamed Ali Azzabi et son épouse Senda Nakaa ont eu lieu ce mardi 3 janvier 2016, au cimetière Sidi Abdelaziz à La Marsa, au nord de Tunis. Un nombre important de personnalités compatissantes a accompagné ces funérailles.

Le couple tunisien avait trouvé la mort, dimanche dernier vers 01h30 du matin, dans l’attentat terroriste, perpétré dans la boîte de nuit Reina, à Istanbul, en Turquie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here