Présidentielle française 2017 : les résultats du 1er tour donnent Emmanuel Macron et Marine Le Pen en tête

0
  • Le candidat Macron d’En Marche (39 ans), arrivé en tête du premier tour de la présidentielle française 2017, selon les résultats, bénéficiera d’une dynamique forte avant le second tour. Fillon, Baroin et Hamon ont appelé à faire barrage au FN.

Tunisie-Tribune (Présidentielle française 2017) – Le résultat du premier tour de l'élection présidentielle aboutit à un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour.

L'ESSENTIEL – Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront lors du second tour de l'élection présidentielle 2017, dans deux semaines. Les résultats du premier tour de l'élection donnent le candidat Macron d'En Marche en tête, avec une légère avance sur son adversaire du FN. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon se disputent la troisième position. Voici ce qu'il faut retenir de ce premier tour de l'élection présidentielle :

  • Selon les résultats partiels fournis par le ministère de l'Intérieur sur 97% des inscrits, Emmanuel Macron est en tête avec 23,86% des suffrages, devant Marine Le Pen à 21,43%. Suivent François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, respectivement à 19,94% et 19,62%. Benoît Hamon obtient 6,35% des voix. Il est suivi de Nicolas Dupont-Aignan à 4,73%. Jean Lassalle est à 1,21%, Philippe Poutou à 1,10%, François Asselineau à 0,92%, Nathalie Arthaud à 0,65% et Jacques Cheminade à 0,18%. Abstention : 21,77%. Le ministère livre aussi des résultats par ville et par département que vous pouvez retrouver grâce au moteur de recherches ci-dessus.
  • François Fillon a reconnu sa défaite et a indiqué qu'il voterait pour Emmanuel Macron au second tour. Benoît Hamon a fait de même et apporté son vote à l'ancien ministre de l'Economie. Plusieurs personnalités les ont suivis dont Jean-Christophe Cambadélis, Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Claude Bartolone, mais aussi, à droite, Alain Juppé, NKM, ou encore Christian Estrosi.
  • Jean-Luc Mélenchon ne prend pas position, estimant que "chacun sait, en conscience, quel est son devoir". Disant n'avoir reçu "aucun mandat pour s'exprimer" à la place de ses électeurs, il consultera ses militants en ligne sur la consigne de vote.
  • Marine Le Pen a appelé dans un discours dimanche soir à "la grande alternance" lors du second tour de l'élection présidentielle, demandant à tous les électeurs, "quel que soit leur vote", à la rejoindre pour créer "une unité nationale". "Ce résultat est historique, la première étape est franchie", s'est elle vantée.
  • Emmanuel Macron a quant a lui déclaré vouloir "être le président des patriotes face à la menace des nationalistes". "Il n’y a pas plusieurs France, il n’y en a qu’une. Le combat pour être digne de conduire la France commence ce soir et nous le gagnerons", a-t-il ajouté.
  • Des incidents ont éclaté dans plusieurs villes à la suite de la publication des résultats. Dans les quartiers de Stalingrad et de Bastille à Paris, mais aussi à Nantes ou encore à Rennes, des affrontements entre militants antifascistes et policiers ont eu lieu. On dénombre deux blessés dans la capitale.
  • Les premiers sondages dévoilés dimanche soir donnent un net avantage à Emmanuel Macron. Le premier, mené par Ipsos Sopra Steria pour France 2, donne le candidat d'En Marche gagnant sur Marine Le Pen par 62% contre 38%. Un sondage Harris interactive pour M6 donne quant à lui un écart de 64% des intentions de vote contre 36%.
La Tribune

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here