Après 102 jours sans contamination, le coronavirus est de retour en Nouvelle-Zélande

0

Tunisie-Tribune (Coronavirus) – Alors que le pays n’avait plus enregistré de nouvelle transmission depuis plus de trois mois, Auckland a été reconfiné après la découverte de quatre cas. Les législatives de septembre pourraient être reportées.

C’est la fin de l’exception « kiwie ». Pendant plus de trois mois, les Néo-Zélandais ont eu le rare privilège de vivre dans un pays où plus aucun cas de transmission locale de SARS-CoV-2 n’était enregistré. Depuis début juin, ils n’avaient plus à respecter aucune mesure de distanciation physique. Mardi 11 août, le retour à la réalité a été brutal. A 21 h 15, la première ministre, Jacinda Ardern, a convoqué, en urgence, une conférence de presse nocturne pour annoncer que quatre personnes d’une même famille, résidant à Auckland, avaient été testées positives au coronavirus et que, dès le lendemain, midi, les 1,6 million d’habitants de la plus grande ville du pays seraient reconfinés.

« L’une des leçons les plus importantes que nous ayons apprises à l’étranger est la nécessité d’agir rapidement et avec détermination pour enrayer les poussées », a déclaré l’élue travailliste qui, depuis le début de la pandémie, affirme sa volonté d’« éliminer » toute circulation du virus dans l’archipel, en « frappant fort et en frappant vite ». Pendant trois jours, les écoles, les bibliothèques, les bars comme la plupart des commerces de la métropole seront fermés.

La population devra limiter ses déplacements non essentiels, tandis que les autorités multiplieront les tests de dépistage afin d’évaluer le niveau de diffusion du coronavirus dans la métropole et de déterminer la source de ces nouveaux cas. En fonction des résultats, elles décideront des mesures à prendre pour les semaines à venir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here