BM : En 2020, la production réelle de la région MENA s’est contractée de 3,8 %

0

Tunisie Tribune (BM)- Tout comme le reste du monde, la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) reste en proie à une crise provoquée par la pandémie de COVID-19. En 2020, la production réelle de la région s’est contractée de 3,8 %.

La reprise escomptée en 2021 ne sera probablement pas suffisamment forte pour lui permettre de retrouver le niveau d’activité économique qu’elle avait atteint en 2019, et certainement pas celui que la Banque mondiale avait prévu avant la pandémie.

Les recettes publiques corrigées de l’inflation dans la région ont baissé de 24 % en 2020. Les secours d’urgence exigés par la pandémie, associés à la baisse des recettes, ont poussé à emprunter davantage dans une région affichant déjà une dette publique élevée.

C’est ainsi que la Banque mondiale s’attend à voir la dette publique régionale augmenter, pour passer de 46 % du PIB en 2019 à 54 % en fin 2021. Il s’agirait là de l’accumulation de dette publique la plus rapide de la région MENA en pourcentage du PIB au XXIe siècle. Parmi les groupes de pays de la région, les importateurs de pétrole sont les plus endettés : leur ratio dette/PIB tournera autour de 93 % en 2021.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here