RDC : une personne sur trois souffre de faim aiguë, alertent la FAO et le PAM

0

Tunisie Tribune (FAO)- L’état de la sécurité alimentaire en République démocratique du Congo (RDC) reste désastreux, ont averti, mardi, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Selon les deux agences de l’ONU, le nombre de personnes touchées par une insécurité alimentaire aiguë élevée en RDC est estimé à 27,3 millions, soit une personne sur trois, dont près de sept millions de personnes aux prises avec des niveaux d’urgence de faim aiguë.

Cette situation fait de la RDC le pays avec le plus grand nombre de personnes ayant un besoin urgent d’assistance en matière de sécurité alimentaire au monde.

« Pour la première fois, nous avons pu analyser la grande majorité de la population, ce qui nous a aidé à nous rapprocher de la véritable image de l’ampleur stupéfiante de l’insécurité alimentaire en RDC », a déclaré Peter Musoko, représentant du PAM en RDC. « Ce pays devrait être en mesure de nourrir sa population et d’exporter un surplus. Nous ne pouvons pas laisser les enfants se coucher le ventre vide et les familles sauter des repas pendant une journée entière ».

Le conflit reste une cause clé de la faim en RDC. De larges pans des provinces de l’est du pays (Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tanganyika) ainsi que la région centrale du Kasaï – théâtre d’un récent conflit – sont durement touchés par les violences. Le marasme économique et l’impact socio-économique de la Covid-19 sont les autres facteurs clés qui aggravent cette crise de la faim dans le plus vaste pays d’Afrique subsaharienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here