L’Apple Watch est désormais utilisée pour le suivi de la maladie de Parkinson

0

Tunisie Tribune (L’Apple Watch)  – Si l’Apple Watch domine le marché des montres connectées, c’est en grande partie grâce aux fonctionnalités proposées par Apple en matière de suivi de la santé et du bien-être. Avec l’ajout de fonctions comme l’ECG ou le capteur SpO2 pour le taux d’oxygène dans le sang, la firme ne cesse d’ailleurs de miser sur ce domaine.

Et en plus des fonctionnalités développées par Apple, d’autres entreprises trouvent également de nouveaux usages pour l’Apple Watch dans le domaine de la santé. Par exemple, la startup Rune Labs utilise les montres connectées d’Apple afin de proposer un meilleur suivi de la maladie de Parkinson.

L’application Rune Labs obtient le feu vert des autorités américaines

Dans un communiqué de presse publié récemment, celle-ci a annoncé l’obtention d’une autorisation de la FDA, le régulateur américain du secteur de la santé, pour collecter des données provenant de personnes atteintes de la maladie de Parkinson via une application pour l’Apple Watch.

Celle-ci explique qu’en combinant les technologies de la montre connectée avec les symptômes déclarés par le patient, et d’autres données médicales, son application StrivePD permettra une meilleure prise en charge ainsi que de meilleurs essais cliniques.

D’après la startup, actuellement, les médecins prennent des décisions par rapport aux soins des patients en se basant sur des quantités de données limitées.

« Lorsque les personnes atteintes de la maladie de Parkinson se voient prescrire de nouveaux médicaments, ajuster la quantité à prendre et le moment de le prendre jusqu’à ce qu’elles trouvent quelque chose qui fonctionne peut-être un long processus. StrivePD aide les gens à suivre leurs symptômes et leurs améliorations », explique Aura Oslapas, la créatrice de l’application mobile StrivePD, elle-même atteinte de la maladie.

« StrivePD sur Apple Watch est l’union tant attendue de données quantitatives et qualitatives qui encouragent de meilleurs soins et une meilleure communication entre les patients et les cliniciens, tout en permettant aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson qui s’efforcent de mieux vivre chaque jour », ajoute-t-elle.

Utile pour la prise en charge des patients, mais aussi pour les essais cliniques

Cette app collecte les données grâce à l’API Movement Disorder API. Celle-ci enregistre les tremblements et les symptômes dyskinétiques chez les patients.

Par ailleurs, cette application ne permettra pas seulement d’améliorer la qualité des soins des personnes atteintes de la maladie, elle pourrait également favoriser la découverte de nouveaux traitements. En effet, l’application pourra aussi être utilisée pour collecter des données dans le cadre d’essais cliniques.

« Avec toutes les données que nous collecterons et les patients que nous atteindrons grâce à cette autorisation, nous veillerons à ce que les bons participants s’inscrivent aux essais et aiderons nos partenaires pharmaceutiques et médicaux à mener des essais plus efficaces avec des données de résultats de meilleure qualité, permettant ainsi à davantage de thérapies d’arriver rapidement sur le marché pour aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson », se réjouit Rune Labs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here