CAN 2019 Egypte : Tout savoir sur la phase finale avec récap des résultats des éliminatoires du Groupe J de la Tunisie

0

Tunisie-Tribune (CAN 2019) – Le rideau tombera le 26 mars 2019 sur les éliminatoires pour la 32e Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019). Ces qualifications qui ont commencé le 22 mars 2017, cherchent à nous dévoiler quelles sont les équipes qui disputeront la phase finale de la CAN 2019 ?

  • Rappelons que la CAF a désigné l’Egypte comme pays-hôte de la CAN 2019 en remplacement du Cameroun.

  • Ci-après, un récapitulatif du calendrier et des résultats des matchs du Groupe J dans lequel figure la Tunisie, et ce, en attendant les 2 derniers de ce groupe qui doivent se jouer du 22 au 24 mars 2019 (journée 6) : Niger–Egypte & Tunisie–eSwatini

  • Sana attendre les résultats de ces 2 matchs, nous savons déjà que la Tunisie et Egypte sont qualifiés alors que eSwatini et Niger sont éliminés

Eliminatoires / CAN 2019 / Classement du Groupe J :

  • Tunisie (12 points, +4) 
  • Egypte (12 points, +11) 
  • 3.Niger(4 points, -7) 
  • eSwatini (1 point, -8)

Récap. du calendrier et des résultats des matchs du Groupe J

9 au 11 juin 2017 (journée 1) : Tunisie – Egypte 1-0; Niger – eSwatini 0-0
7 au 9 septembre 2018 (journée 2) : Egypte – Niger 6-0 ; eSwatini – Tunisie 0-2
10 au 13 octobre 2018 (journée 3) : Tunisie – Niger 1-0 ; Egypte – eSwatini 4-1
14 au 16 octobre 2018 (journée 4) : Niger – Tunisie 1-2 ; eSwatini – Egypte 0-2
16 au 18 novembre 2018 (journée 5) : Egypte – Tunisie 3-2 ; eSwatini – Niger 1-2
22 au 24 mars 2019 (journée 6) : Niger – Egypte ; Tunisie – eSwatini

La CAN 2019 se jouera dans 4 villes égyptiennes

On connaît, depuis un semaine, le pays où se tiendra la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football, au mois de juin : c’est l’Égypte qui a été choisie par la CAF, plutôt que l’Afrique du Sud, en remplacement du Cameroun.

L’Égypte a déjà organisé la compétition à quatre reprises. Il a aussi remporté sept CAN. La phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 se disputera du 15 juin au 13 juillet dans quatre villes égyptiennes. Deux groupes seront basés au Caire, deux autres à Alexandrie, un à Ismaily et un à Port-Saïd.

Des stades, de la motivation, de la passion et des interrogations quant au choix de l’Egypte

Il fallait un Etat capable d’organiser au débotté la phase finale prévue dans cinq mois (15 juin-13 juillet). Les solutions étaient donc plus que limitées, le Maroc, souvent présenté comme un plan B (et conspirateur contre le Cameroun), n’étant finalement pas postulant.

En optant pour l’Egypte, la CAF s’aventure toutefois en terrain connu… Car son siège est au Caire, une ville qui abrite plusieurs grands stades. Alexandrie, Port-Saïd et Ismaïly disposent également des enceintes dignes d’une grande compétition.

Les autorités égyptiennes ont en outre affiché une motivation largement supérieure à celle de leurs homologues sud-africains, dans ce dossier potentiellement coûteux.

Les graves problèmes de sécurité dans les stades égyptiens, où le football suscite parfois une folie meurtrière, n’ont par ailleurs pas refroidi la CAF. Pas plus que l’attentat qui a fait quatre morts le 28 décembre 2018 à Gizeh. Un massacre de touristes qui a pourtant rappelé que la menace terroriste plane toujours sur l’Egypte.

TT avec Rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here