Violations électorales avérées : Baffoun commente…

0

Tunisie-Tribune (violations électorales) – « Il était impossible à l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) de découvrir toutes les violations mentionnées dans le rapport de la Cour des comptes », a affirmé son président Nabil Baffoun, commentant le rapport qui vient d’être publié sur les résultats de contrôle des dernières élections présidentielle et législatives de 2019.

Dans une déclaration à la Tap, ce mardi 10 novembre 2020, M. Baffoun a souligné que le travail présenté par la cour est un rapport « approfondi » qui a demandé de l’investigation et des recoupements sur un an de travail, ce qui explique le fait que l’instance n’ait pas pu découvrir ces violations avant l’annonce finale des résultats.

Il a estimé, par ailleurs, que ce rapport implique l’émission de décisions judiciaires qui seront rendues soit par la Cour des comptes, soit par le pouvoir judiciaire. L’Isie ne peut intervenir que suite à la prononciation de verdicts de la Cour des comptes sur l’invalidation de certaines candidatures.

La Cour des comptes a épinglé, dans son rapport, plusieurs violations. Des plaintes ont été déposées contre 249 listes électorales, 203 listes n’ont pas déposé leurs comptes dans les délais réglementaires et qui ont débouché sur 107 verdicts émis en première instance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here