Abir Moussi entame le sit-in de la colère

0

Tunisie-Tribune (sit-in de la colère) – Le parti destourien libre (PDL) présidé par Abir Moussi a entamé, ce lundi 16 novembre 2020, le sit-in « de la colère » devant le siège de l’Union des Oulémas Musulmans à l’Avenue Kheireddine Pacha à Tunis, comme déjà annoncé par la présidente du parti.

Accompagnée par les députés et des partisans du parti et certaines personnalités connues, comme Maya Ksouri, Abdelaziz Mezoughi, Alaya Sghaier et autres, le sit-in a démarré avec des slogans contre l’Union des Oulémas Musulmans et le président de cette Union Youssef Karadhaoui. Par la suite, une série de déclarations de Youssef Karadhaoui ont été diffusées au grand public, suivies par des déclarations de Rached Ghannouchi et de Hamadi Jebali, prouvant, selon les présents, leur implication avec le terrorisme et avec cette organisation.

Abir Moussi a assuré que le système imposé par l’islam politique a engendré la dégradation de la situation économique et sociale, soulignant que les frères musulmans ont impliqué la Tunisie dans une politique régionale qui lui a été défavorable.

Par ailleurs, elle a indiqué qu’elle a usé de tous les moyens légaux et déposé plusieurs plaintes avant de décider la tenue de ce sit-in. Dans ce contexte, elle a pointé le danger de la section de l’Union des Oulémas musulmans dans l’embrigadement des jeunes et leur dogmatisation.

Abir Moussi a ajouté que le sit-in ne sera levé qu’après la fermeture du siège de cette union fondée en Tunisie par les dirigeants du mouvement Ennahdha.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here