Le Covid-19 serait plus faible pour les personnes du groupe sanguin « O »

0

Tunisie-Tribune (personnes du groupe sanguin « O ») – Certains groupes sanguins résistent mieux au coronavirus selon des scientifiques chinois. Ceux-ci avaient expliqué, au printemps dernier, que les anticorps naturels de notre groupe sanguin seraient des armes contre l’infection par le coronavirus.

D’après leur étude menée sur 1.800 malades du Covid-19 dans trois hôpitaux à Wuhan et Shenzen, le virus frappe davantage les membres du groupe sanguin A que O, avec une probabilité relative de 1,20 et 0,67, respectivement. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.11.20031096v2.

Ce constat vient d’être confirmé par de nouvelles études. La première a été réalisée au Danemark sur 500.000 individus testés entre fin février et début juillet, selon la revue scientifique européenne « Sciences et Vie ».

7.400 étaient positifs. Parmi ces malades, 38,4 % étaient du groupe O. Un taux inférieur à celui du groupe O dans la population totale danoise de 2,2 millions (41,7%). Les auteurs de l’étude en ont conclu que les personnes du groupe sanguin O avaient évité l’infection de manière disproportionnée.

Une seconde étude, publiée dans le journal Blood Advances, s’est intéressée à 95 patients atteints d’une forme grave de covid-19 dans des hôpitaux de Vancouver au Canada, entre février et avril.

Les individus de groupe sanguin O et B passent en moyenne 4,5 jours de moins en soins intensifs que ceux du groupe A et AB, constatent l’équipe de chercheurs qui a mené cette étude.

Par ailleurs, selon l’étude, 61 % des patients de groupe O ou B ont eu besoin d’un ventilateur, contre 84 % des patients de groupe A ou AB. Ces derniers étaient également plus susceptibles d’avoir recours à une dialyse.

En effet, les groupes sanguins définissent des catégories d’individus suivant la variété d’antigènes et d’anticorps présents sur les globules rouges. Il existe plusieurs classifications dont les principales sont ABO et Rhésus (Rh).

Le système ABO qui permet de classer les différents groupes sanguins, a été découvert en 1900 par Landsteiner. Ces groupes sanguins sont au nombre de quatre (A, B, AB et O) et se différencient par la présence, l’absence ou la combinaison des antigènes A ou B à la surface des globules rouges.

La détermination du groupe et du facteur rhésus est faite à chaque début de grossesse et avant toute intervention chirurgicale.

Le groupe sanguin est déterminé lors d’une prise de sang de routine ou lors des dons de sang. Il est ainsi conseillé d’avoir sur soi une carte de groupe sanguin en cas d’accident même si la détermination du groupe sanguin a lieu avant chaque transfusion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here