Covid-19 : les Etats-Unis espèrent commencer à vacciner à la mi-décembre

0

Tunisie-Tribune (Covid-19) – Confrontés à une épidémie galopante de Covid-19, les Etats-Unis prévoient d’entamer avant la mi-décembre une campagne massive de vaccination, dans l’espoir de parvenir à une immunité collective en mai.

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont demandé vendredi à l’Agence américaine des médicaments (FDA) d’autoriser leur vaccin.

La demande était attendue depuis plusieurs jours, suite à la publication des résultats de l’essai clinique mené depuis juillet sur 44.000 volontaires dans de multiples pays, et selon lesquels le vaccin serait efficace à 95% pour prévenir le Covid-19, sans effets secondaires graves.

Immunité collective

La FDA a annoncé qu’une réunion publique de son comité consultatif sur les vaccins aurait lieu le 10 décembre pour étudier cette requête. L’avis de ce comité est consultatif. La décision d’autoriser le vaccin reviendra ensuite aux scientifiques de la FDA, et pourrait intervenir dès la première quinzaine de décembre.

« Notre plan est de pouvoir transporter les vaccins vers les sites d’immunisation dans les 24 heures suivant l’approbation, donc je m’attends à ce que ce soit peut-être au deuxième jour après l’approbation, le 11 ou le 12 décembre« , a dit M. Slaoui.

Il a aussi dit espérer qu’une fois lancée cette campagne de vaccination massive, le pays pouvait s’attendre à atteindre une « immunité collective » au mois de mai.

« Normalement, avec le niveau d’efficacité que nous avons (95%), le fait d’immuniser 70% ou presque de la population permettrait d’avoir une vraie immunité collective. Cela arrivera probablement en mai« , a-t-il affirmé.

Une autre raison d’espérer est venue, aux Etats-Unis, de l’autorisation accordée en urgence à un traitement novateur basé sur un cocktail d’anticorps de synthèse, de la firme Regeneron déjà essayé sur le président Donald Trump.

« Autoriser ces thérapies aux anticorps monoclonaux pourrait permettre à des patients d’éviter l’hospitalisation et d’alléger la charge qui pèse sur notre système de santé« , a expliqué un responsable de la FDA, Stephen Hahn.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here