Ajmi Lourimi: En l’absence de financement public les partis sont contraints de recourir à d’autres solutions

0

Tunisie Tribune (Ajmi Lourimi)- Le journaliste Malik Khadhahraoui a présenté hier soir des documents qui semblent prouver que des cabinets de lobbying américains auraient fait des virements de plus de 1300 millions de de dollars au profit de personnes affiliés au parti Ennahdha aux Etats-Unis.

Réagissant à ces accusations, le dirigeants nahdhaoui Ajmi Lourimi a estimé que son parti Ennahdha est visé par des campagnes de diffamation menées par plusieurs parties à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ajoutant que la loi devrait prévoir un financement public des partis politiques et même des organisations et associations de la société civile.

« En l’absence de financement public, les partis politiques se trouvent contraints de recourir à d’autres solutions et de faire appel à leurs relations, y compris celles à l’extérieur du pays », a-t-il ajouté.

Les partis ont en effet besoin d’avoir des conseillers en image, bien que faire appel à des “bureaux d’études” ne soit pas encore enraciné dans la culture politique tunisienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here