Afghanistan : l’UNESCO vivement préoccupée quant à l’exclusion des filles de la réouverture des écoles

0

Tunisie Tribune (Afghanistan)- Suite à l’annonce faite en Afghanistan de réouvrir progressivement et uniquement les écoles secondaires aux garçons et leurs enseignants masculins, laissant pour compte les filles et les femmes, la Directrice de l’UNESCO a appelé samedi « tous les acteurs concernés en Afghanistan à veiller à ce que tous les enfants aient un accès sans entrave à l’éducation dans le cadre de la réouverture progressive des écoles ».

« L’avenir de l’Afghanistan dépend de l’éducation des filles et des garçons », a déclaré Audrey Azoulay, à son arrivée à New York pour l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies, appelant au respect du droit à l’éducation de tous les apprenants, en particulier des filles, en cette période critique.

La cheffe de l’UNESCO a souligné qu’il est « tout aussi important que l’ensemble des enseignantes soient autorisées à retourner à l’école pour enseigner, offrant ainsi un environnement d’apprentissage sûr et inclusif pour les enfants en Afghanistan ».

Pour l’UNESCO, le maintien de si l’interdiction du retour des filles constituerait une violation importante du droit fondamental à l’éducation des filles et des femmes.

L’Organisation a appelé les responsables de cette annonce « à clarifier la situation et à rouvrir les écoles pour tous les élèves afghans, garçons et filles ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here