Cancer : est-ce une question de (mal) chance ?

0

Tunisie Tribune (Cancer ) – Le cancer ressemble parfois à une grande loterie.

Tout commence avec la découverte de la maladie et la terrible question :

Pourquoi moi ?

Mais, même après l’annonce du diagnostic, le sort semble décider pour vous de votre place parmi les gagnants ou parmi les perdants :

  • Votre cancer est-il déjà avancé ?
  • Êtes-vous tombé sur un bon médecin ?
  • Allez-vous avoir beaucoup d’effets secondaires ?
  • Les traitements vont-ils fonctionner sur vous ?
  • Aurez-vous la chance de vous en sortir ?

Il n’y a rien de pire que de compter sur la chance pour vaincre le cancer.

Comment trouver l’envie de se battre et l’espoir de guérir quand il est question de chance ?

Si vous restez passif, vous risquez de perdre confiance en vos propres capacités.

Vous pourriez même décider d’arrêter les traitements à cause des effets secondaires que vous ne supportez pas. Heureusement, vous allez voir comment…

Vous pouvez provoquer votre chance

C’est ce qu’ont fait de nombreux malades du cancer en participant activement à leur parcours de soins :

  • L’actrice Véronique Jannot comprend, lors de sa récidive, que son corps est un “bateau” dont elle est le “capitaine”. Elle engage son propre combat contre la maladie à tel point que son oncologue lui avoue : « Écoutez, je ne sais pas ce que vous faites, mais continuez ». [1]
  • La scientifique Jane Plant raconte dans son livre Votre vie entre vos mains comment elle a survécu 20 ans à son cancer en changeant radicalement son alimentation. [2]
  • A l’annonce de son cancer du sein, Estelle Salot décide de se faire aider par l’association Coeur des Sables en Alsace et débute un traitement homéopathique : « Si je suis encore là, c’est grâce à ces deux mondes ». [3]

Ces témoignages sont un formidable message d’espoir pour tous ceux qui souffrent d’un cancer.

En plus de la “machine” médicale, vous avez votre rôle à jouer dans votre parcours de soins.

Vous-aussi, vous pouvez devenir acteur de votre traitement en y intégrant une approche plus humaine qui tient compte de vous et pas seulement de votre maladie.

Une révolution pour les malades du cancer

Vous allez voir comment, grâce à une nouvelle approche de santé globale, vous pouvez espérer :

  • mieux supporter les symptômes du cancer ;
  • renforcer l’efficacité des traitements conventionnels ;
  • mieux gérer leurs effets secondaires ;
  • retrouver une meilleure qualité de vie, même pendant les traitements ;
  • renforcer votre système immunitaire pour lutter contre le cancer ;
  • mettre toutes les chances de votre côté pour réduire le risque de récidive.

Et vous pouvez commencer dès AUJOURD’HUI.

C’est ce que j’aimerais vous proposer grâce à une initiative inédite que j’ai lancée il y a quelques mois.

Je suis Anne, la fondatrice du projet Espoir Cancer et j’édite depuis plusieurs années des revues de santé naturelle.

Ce que je m’apprête à partager avec vous est probablement la plus belle découverte de toute ma carrière.

Et c’est une vraie RÉVOLUTION pour les patients atteints du cancer.

Grâce à quelques médecins courageux, le traitement du cancer est en train de prendre un virage décisif.

Cette approche révolutionnaire, je l’ai découverte un peu par hasard.

C’était il y a plus d’un an, à l’occasion du Symposium annuel de “Médecine intégrative et cancer”.

Intriguée par le nom de l’événement, je me suis rendue sur place pour en savoir plus.

Quand j’ai vu ça, j’ai été estomaquée.

Médecins, chercheurs, acupuncteurs, oncologues, nutritionnistes, ostéopathes… tous s’étaient réunis pour deux jours à Lausanne, en Suisse, autour d’un objectif commun : accompagner le patient dans son parcours de soins au-delà des traitements conventionnels.

Finies les querelles de clocher !

A travers des études et des cas cliniques concrets, je voyais dans une même salle médecins et thérapeutes échanger sur :

  • La méditation de pleine conscience comme soin de support pour les personnes atteintes de cancer
  • Les approches “Corps et Esprit” en oncologie
  • La cuisine médicinale appliquée au cancer
  • L’efficacité clinique de l’acupuncture contre les coagulopathies induites par des tumeurs malignes

Si les noms de ces conférences vous semblent exotiques, rassurez-vous.

Il ne s’agissait pas d’illuminés ou de dangereux gourous.

Chaque conférence était animée par des médecins oncologues en exercice dans les plus grands services de cancérologie de Suisse.

C’était passionnant. Et surtout c’était du concret.

Je ne pouvais pas garder ça pour moi.

Voici comment a germé l’idée du projet Espoir Cancer.

Oui, vous avez droit à une médecine plus humaine

Je vais vous montrer comment intégrer à votre parcours de soins conventionnels des approches complémentaires comme :

  • la nutrition
  • la gestion de vos émotions
  • l’activité physique
  • l’amélioration de votre bien-être
  • la gestion de votre rapport aux autres

Ces cinq piliers de la médecine intégrative ont permis d’obtenir des résultats étonnants chez certains malades :

  • Grâce à un accompagnement psychosocial, les patients cancéreux pourraient augmenter leur espérance de survie de 29%. [4]
  • On a observé que la pratique d’une activité physique régulière baisse de 39% le risque de décès chez des patients atteints d’un cancer colorectal. [5]
  • La prise en charge psychologique de patientes souffrant d’un cancer du sein a permis d’obtenir 2 fois moins [6] de récidives lors d’une étude à grande échelle.

Comment de tels résultats sont possibles ?

Cette médecine plus humaine prend en compte le malade et ne se concentre pas seulement sur la maladie.

Son objectif : CONTRER LES STRATÉGIES DES CELLULES CANCÉREUSES qui cherchent à contourner ou à échapper aux traitements conventionnels.

Il ne s’agit donc pas d’une approche alternative aux traitements de la médecine moderne, mais d’une approche complémentaire.

Les médecins qui la recommandent à leurs patients l’ont compris : la cellule cancéreuse se développe au sein d’un environnement et pas seulement d’un organe.

Malheureusement, en France, trop peu de patients en bénéficient.

Votre médecin est-il au courant ? 

Faute de formation et par manque de temps, les médecins ne sont parfois même pas au courant.

La France est très en retard sur l’intégration des méthodes complémentaires dans les protocoles anti-cancer.

Jusqu’en 2012, il n’existait aucun accompagnement psychosocial du cancer dans l’Hexagone.

Les initiatives sont encore timides et l’information reste difficilement accessible aux malades.

Parler d’approches complémentaires avec son oncologue est même délicat.

C’est risquer de s’exposer à des commentaires désagréables :

“Vous voulez boire du thé vert et manger des brocolis ? Si ça peut vous faire plaisir…”.

Résultat, après le couperet du diagnostic :

Vous êtes livré à vous-même

Vous vous retrouvez seul face à un système hyper médicalisé dont toute l’attention est portée sur la maladie.

Désorienté, vous vous en remettez à l’avis de votre médecin.

Car c’est “lui qui sait”.

Sans son soutien, comment savoir vers qui vous tourner ?

C’est ce que dénonce Marie-Claude Bardin dans son livre Ras le sein :

Dès mon premier rendez-vous, j’ai rencontré un médecin qui ne m’a même pas regardée. Je lui ai posé plein de questions et j’ai senti qu’il n’avait pas envie de me répondre. A un moment, il a commencé à me parler, mais je n’ai absolument rien compris. C’est comme s’il me parlait en Chinois ou en Hébreu.” [7]

Pourtant, le besoin est bien là : d’après une étude menée en 2010 auprès de 850 personnes atteintes de cancer en France, 6 patients sur 10 déclarent faire appel aux médecines douces. [8]

Alors, pourquoi personne ne vous en parle ?

Face au cancer…

Les médecins ont peur…

  • Peur de vous voir renoncer aux traitements conventionnels pour une “méthode miracle”.
  • Peur de voir ces approches complémentaires réduire l’efficacité des traitements médicaux.
  • Peur de perdre le contrôle dans votre parcours de soins.
  • Peur de vous laisser entre les mains de personnes mal intentionnées.

Un rapport paru en 2010, commandé par le gouvernement, a même révélé les dangers des dérives sectaires dans le domaine du cancer. [9]

Résultat : une campagne d’information a été lancée auprès des patients pour les mettre en garde contre les “traitements miracles », notamment ceux qui proposent “d’agir à la fois sur le mental et le physique”.

Voilà pourquoi, dans notre pays, le corps médical fait encore souvent barrage aux approches complémentaires.

Faut-il pour autant renoncer à ces médecines douces qui vous soulagent, vous aident à vous sentir mieux et à garder l’espoir ?

Je suis convaincue du contraire.

Les rencontres que j’ai faites lors du Symposium m’ont prouvé qu’une nouvelle voie était possible.

Nous allons faire avancer les choses plus vite

Après cette découverte, je ne pouvais pas attendre les bras croisés. Il était inconcevable de voir ces avancées extraordinaires rester entre les mains d’une poignée d’élus.

Comme le disait Albert Einstein :

Ceux qui ont le privilège de savoir ont le devoir d’agir 

J’ai donc cherché un moyen de diffuser le plus largement possible ces informations à tous ceux qui souffrent du cancer et à leur famille.

Je suis partie à la rencontre de ceux qui ont osé la médecine intégrative dans le parcours de soins de leurs patients comme :

  • Le Dr Jean-Loup Mouysset, oncologue, fondateur des centres Ressource en France
  • Le Dr Alain Toledano, oncologue, président et fondateur de l’Institut Rafaël, centre d’oncologie intégrative à Levallois-Perret
  • Le Dr Jean-Lionel Bagot, médecin homéopathe spécialisé dans les soins de support oncologiques, fondateur de l’Hôpital de Jour de Soins intégratifs au Groupe Hospitalier Saint Vincent à Strasbourg

Quand j’ai parlé de mon projet à ces pionniers de la médecine intégrative, ils y ont tous adhéré avec enthousiasme.

Voilà enfin une bonne nouvelle :

Après des mois de travail, j’ai l’immense joie de vous annoncer le lancement de la revue Espoir Cancer.

Cette publication est une première en France.

L’objectif d’Espoir Cancer est ambitieux : vous donner les moyens d’intégrer les approches complémentaires à votre parcours de soins tout en s’appuyant sur une information neutre et validée scientifiquement.

A ma connaissance, il n’existe pas d’initiative équivalente dans notre pays. Dans cette revue, nous aborderons…

Tout ce que vous n’osez pas demander à votre médecin

Chaque mois, vous aurez les réponses aux questions qui donnent des boutons à certains oncologues, comme par exemple :

  • Quelles huiles essentielles peuvent soulager les traumatismes post-opératoires : en cas de chirurgie du sein, l’huile essentielle d’hélichryse italienne est recommandée pour réduire les hématomes ou lymphœdèmesfréquents après l’opération.Pour accélérer la cicatrisation des plaies, on peut aussi appliquer de l’huile essentielle de lavande officinale.
  • Comment diminuer les effets secondaires de la chimiothérapie avec l’acupuncture : plusieurs études ont révélé son efficacité notamment sur les nausées et les vomissements. [10][11]
  • Quels remèdes homéopathiques peuvent atténuer les bouffées de chaleur et les douleurs articulaires liées à l’hormonothérapie. 1 femme sur 4 renoncerait à ce traitement à cause des effets indésirables. [12]
  • Comment soutenir votre immunité grâce à votre alimentation avec des champignons comme le reishi, le maïtaké et le shiitaké.
  • Quelles activités physiques sont recommandées pour lutter contre la fatigue : il a été démontré que le yoga pouvait aider les patients à retrouver de l’énergie et à améliorer la qualité de leur sommeil. [13]
  • Comment pratiquer la méditation pour réduire votre anxiété et prévenir le risque de dépression. [14]
  • Quelles plantes peuvent protéger votre foie des toxines de la chimiothérapie : on recommande de prendre du desmodium dans une forme assez concentrée comme l’EPS (Extrait de Plante Standardisé).
  • Où trouver près de chez vous des centres anti-cancéreux proposant des parcours de soins incluant la médecine intégrative….

Avec tous ces éléments en main, vous aurez les idées claires sur ce que vous pouvez attendre de ces approches complémentaires.

J’ai fait en sorte que cette revue vous apporte des informations pratiques et concrètes.

Vous pourrez ainsi en parler avec votre médecin en toute connaissance de cause et décider ou non de mettre en œuvre ces conseils.

J’insiste sur un point. La revue Espoir Cancer s’appuie sur :

Une communauté de scientifiques engagés dans la médecine intégrative

Tous nos articles sont documentés et validés par des études publiées dans les revues scientifiques les plus prestigieuses.

Je souhaite vous préserver des risques de dérives sectaires et, en aucun cas, cette revue ne vous invitera à renoncer aux traitements conventionnels.

Encore une fois, ce sont des approches complémentaires et non alternatives.

Mais elles apportent un soutien énorme dans la lutte contre la maladie.

En prenant les rênes de votre santé, vous faites déjà un premier pas vers la guérison.

Non, vous n’êtes pas coupable de votre maladie

Depuis que j’ai commencé à travailler sur la revue Espoir Cancer, j’ai remarqué à quel point les personnes atteintes de cancer se sentaient responsables de leur maladie.

Le “Pourquoi moi?” revient sans cesse.

Comprendre pourquoi on est tombé malade est un bon point de départ. Mais vous ne devez pas vous culpabiliser. Cessez de vous reprocher ce qui vous a amené à tomber malade.

Et demandez-vous plutôt ce que vous devez faire pour aller mieux.

Votre cancer est le signe que quelque chose doit changer

Votre maladie doit vous donner l’occasion d’un nouveau départ.

Changer votre alimentation, prendre soin de votre esprit, faire plus d’activité physique, dénouer vos problèmes familiaux, vous rapprocher des autres…

Le cancer peut être aussi le début d’une nouvelle vie.

C’est exactement ce que rapportent les patients des centres Ressource, qui ont bénéficié de la médecine intégrative dans leur parcours de soins :

“Ce cancer n’est plus une fatalité pour moi, je suis guérie et il m’a conduite vers une autre Vie plus belle, plus riche.” [15]

Marie-Pierre

“Renouer avec l’estime de soi, faire tomber les tabous liés à cette maladie

(…) Rompre l’isolement, reprendre confiance en moi, me respecter et déculpabiliser de ce que je croyais faire subir aux autres. Clamer ma douleur, ma souffrance, mes états d’âme et ressortir de Ressource et d’ailleurs, la tête haute. Pour avoir pu retrouver une féminité, un équilibre, une envie de vivre à nouveau, certes autrement mais vivre”  [16]

Monique

“A Ressource j’y ai puisé à plus soif, de la compassion, de la chaleur, la compréhension, l’amour, la compétence, une écoute de mon être en souffrance, des conseils, la confiance que je n’étais plus seule.” [17]

Valérie

Vous aussi, vous pouvez reprendre confiance en vous, déculpabiliser sur votre maladie et devenir acteur de votre santé.

C’est ce que je vous invite à faire avec la revue Espoir Cancer.

Vous ne vous sentirez plus jamais seul

En rejoignant la communauté des lecteurs d’Espoir Cancer, vous vous sentirez épaulé par une équipe d’experts qui savent ce que vous vivez.

Tous les mois, vous recevrez de bonnes nouvelles pour votre santé à travers :

  • Un dossier médical complet réalisé par un médecin engagé sur le terrain auprès des malades : il partagera avec vous son retour d’expérience et ses meilleurs conseils pour profiter des bienfaits de la médecine intégrative ;
  • Un témoignage étonnant pour comprendre comment certains malades ont réussi à vaincre le cancer et comment vous inspirer de leurs parcours ;
  • Une rubrique “Je vis anticancer” pour mettre en place dans votre quotidien les bonnes habitudes de vie, basées sur les résultats des dernières études scientifiques ;
  • Une enquête complète sur une technique ou un remède “anticancer” pour démêler le vrai du faux et vous permettre d’y voir plus clair ;
  • Une fiche détaillée sur un lieu d’accompagnement du cancer avec des informations pratiques comme les approches proposées, l’équipe de thérapeutes en place, les démarches à entreprendre, …

Chaque numéro d’Espoir Cancer ne vous apporte que des informations utiles.

Hors de question de vous parler de nouvelles thérapies en cours d’expérimentation à l’autre bout du monde, disponibles pour vous d’ici 10 ans.

Votre combat, c’est AUJOURD’HUI que vous devez le mener.

Ce qu’il vous faut pour passer à l’action, ce sont des conseils pratiques et faciles à mettre en œuvre.

Dès le mois prochain, vous vous surprendrez à regarder la vie avec plus d’optimisme et de joie.

Votre entourage sera peut-être étonné par votre sérénité et votre force retrouvées.

En appliquant les recommandations de nos experts, vous pouvez vous attendre à :

  • Ressentir moins de fatigue
  • Avoir un meilleur moral
  • Regagner de l’énergie
  • Retrouver un sommeil récupérateur

Ce sont tous ces petits plus qui peuvent faire la différence quand on veut combattre la maladie.

Pour gagner une compétition, tout athlète de haut niveau suit un entraînement complet avec un diététicien, un coach sportif, un coach mental… etc

Avec Espoir Cancer, vous vous sentirez comme un champion, soutenu par une équipe de spécialistes prêts à vous aider pour remporter la victoire.

Et je vous propose de commencer dès maintenant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here