Baisse de 5% de l’encours du crédit-bail du secteur de leasing durant les années 2019 et 2020

0

Tunisie Tribune (secteur de leasing) – La baisse de l’activité du leasing au cours des dernières années s’explique principalement, par une liquidité tendue au niveau des banques et un assèchement de la liquidité sur le marché obligataire qui constituent les principales sources de refinancement du secteur du leasing. Il s’agit également, du renchérissement du coût des ressources suite aux augmentations successives du taux directeur au cours des dernières années. Toutefois, l’abaissement du taux directeur de 150 points de base en 2020, a permis d’alléger légèrement le coût des ressources du secteur qui est revenu de 9,7% à fin 2019, à 9,4% à fin 2020.

En outre, il y a eu le ralentissement de la demande en rapport avec la conjoncture économique défavorable et la dépréciation du dinar qui s’est répercutée sur le prix du matériel roulant, lequel représente près des trois quarts de l’activité du secteur.

L’activité du leasing est financée à hauteur de 78% par des ressources d’emprunt, dont 45% sous forme d’emprunts bancaires, 28% d’emprunts obligataires et 22% sous forme de ressources spéciales.

Les problèmes de financement du secteur du leasing

La BCT a rappelé que pour atténuer les problèmes de financement du secteur du leasing et pour le soutenir,  elle a mis à la disposition des banques un nouvel instrument de refinancement à un mois.

L’institut d’émission a souligné que le secteur du leasing est exposé aux risques de refinancement et de transformation d’échéances. Et ce en  vu que plus du tiers des crédits accordés est couvert par des ressources bancaires, ainsi qu’au risque important de taux,  puisque les emplois sont assortis de taux fixes alors que 38% des ressources sont à taux variables.

S’agissant de la qualité du portefeuille du secteur du leasing, elle  a poursuivi sa détérioration durant 2020, quoique dans une moindre mesure qu’une année auparavant. Ainsi, l’encours des créances classées a enregistré une augmentation de 9% en 2020, pour se situer à 432 MD, contre 20% en 2019.

En conséquence de la hausse de l’encours des créances classées d’une part et à la baisse du total des engagements d’autre part, le taux des créances classées est passé de 9,2% en 2019 à 10,5% en 2020.

La dégradation de la qualité du portefeuille à fin 2020 s’explique essentiellement, par l’exposition des sociétés de leasing aux secteurs hautement affectés par la crise de la « COVID-19 » (BTP, Industrie et Tourisme dont agences de voyage et agences de location de voiture) qui représentent près de 40% de leurs engagements. Toutefois, le taux de couverture des créances classées par les provisions a enregistré une amélioration en 2020 pour s’établir à 65,6% à fin 2020, contre 62,5% à fin 2019 grâce à un effort de provisionnement considérable durant les deux dernières années, soit 47,6% en 2019 et 52,5% en 2020.

Amélioration des indicateurs d’exploitation et de rentabilité du secteur

Les indicateurs d’exploitation et de rentabilité du secteur du leasing ont connu une amélioration significative durant 2020, en dépit de la conjoncture économique défavorable.

Ainsi, la BCT a souligné que compte tenu de ses décisions relatives au report des échéances, à l’octroi de financements exceptionnels et à la baisse du taux directeur, une hausse de 24% de la marge d’intérêt du secteur a été enregistrée en 2020, contre une baisse de 20,4% durant 2019.

Et d’ajouter qu’une augmentation considérable de 21,1% du produit net du leasing durant 2020 a été enregistrée, contre une baisse de 0,6% durant 2019. Le résultat net du secteur a enregistré un renchérissement de 36,4% en 2020, contre une forte diminution de 53,2% en 2019.

Par ailleurs, les fonds propres nets de base du secteur du leasing se sont établis à 551 MD à fin 2020, soit une augmentation de 4 MD ou 0,7% par rapport à 2019 contre une augmentation exceptionnelle en 2019 de 12,1% en relation avec la suspension de la distribution des dividendes décidée par la BCT.

La BCT a souligné, qu’en application des dispositions de la circulaire n°2021-01, les sociétés de leasing ont constitué une dotation nette globale de provisions collectives au titre de l’exercice 2020 de l’ordre de 18,2 MD, portant l’encours global des provisions collectives à 41 MD.

Par ailleurs et grâce aux restrictions imposées par la BCT en matière de distribution des dividendes au titre de 2019 et 2020, le secteur du leasing dispose toujours d’une marge confortable de solvabilité et toutes les sociétés du secteur respectent les exigences minimales réglementaires de solvabilité, a conclu la banque des banques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here