Appel à l’élaboration d’une loi contre les violences politiques virtuelles

0

Tunisie Tribune (violences politiques virtuelles) – Le Professeur de droit constitutionnel et membre de l’Assemblée Nationale Constituante, Rabeh Khraifi, a souligné aujourd’hui, lundi 18 octobre 2021, que la lutte efficace contre les violences politiques virtuelles en Tunisie passe par l’élaboration d’une loi condamnant ces crimes.

Dans une déclaration à l’agence Tunis Afrique, Khraifi a indiqué que l’arsenal juridique en Tunisie manque d’une législation contre la violence sur les pages des réseaux sociaux, ce qui complique le processus d’abordage et le rend très difficile.

Il a souligné qu’il existe certains articles juridiques dans le Code pénal, le Code des Communications et la loi n° 58 pour lutter contre la violence à l’égard des femmes qui peuvent être adaptés pour lutter contre la violence politique et autre sur les pages de réseaux sociaux, mais ils restent dispersés et suffisamment inefficaces pour mettre fin à de telles pratiques.

Khraifi a estimé que la promulgation d’une loi sur les crimes de violence virtuelle est une question délicate car elle nécessite, avant cela, le recrutement d’experts dotés de hautes capacités pour démanteler et interpréter tous les aspects liés au monde virtuel.

Ajoutant que cela nécessite également l’implication du gouvernement pour pousser à la promulgation de telles lois, ce que, selon son estimation, n’a pas été réalisé par tous les gouvernements successifs.

Il est à noter que le ministère de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées a exprimé, aujourd’hui, lundi, son rejet et sa condamnation du discours violent promu sur les réseaux sociaux basé sur les atteintes à la pudeur et à la dignité des femmes tunisiennes défenseures des droits humains.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here