Hichem Ajbouni : Un dialogue national ne peut avoir pour fondement un décret présidentiel

0

Tunisie Tribune (Hichem Ajbouni) – Dans une déclaration accordée à Tunisie numérique, le dirigeant au parti Courant Démocrate Hichem Ajbouni a fait savoir que son parti a toujours estimé que les réformes politiques, économiques et sociales ont besoin d’un large consensus.

La preuve, les bailleurs de fonds refusent aujourd’hui de prêter de l’argent à la Tunisie avant que l’Etat ne parviennent à trouver des accords avec les organisations patronales et syndicales, a-t-il expliqué.

Le Courant Démocrate a toujours appelé à un dialogue national, car contrairement à l’assemblée législative où Ennahdha est majoritaire, dans le cadre d’un dialogue, chaque participant ne bénéficie que d’une seule voix.

En ce qui concerne le dialogue auquel appelle le président de la République, le politicien a dénoncé la discrimination faite par le chef de l’Etat entre les différentes tranches d’âge. Il a ajouté qu’il ne comprend toujours pas les mécanismes que kais Saied compte employer.

Soulignant que l’ancien président de la République Zine Abidine Ben Ali avait déjà organisé un dialogue avec les jeunes, Ajbouni a estimé qu’il était paradoxal qu’un dialogue national ait pour fondement un décret présidentiel.

De plus, le président de la République choisira probablement des participants qui partagent ses idéaux et sa manière de voir les choses, a-t-il ajouté.

Le politicien a par ailleurs estimé qu’aucune réforme significative n’a vu le jour depuis les évènements du 25 juillet, affirmant que Kais Saied a fait raté à la Tunisie une véritable opportunité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here