Céréaliers, oléiculteurs et aviculteurs tunisiens au Sommet de Dakar

0

Tunisie Tribune (Sommet de Dakar)- Les professionnels des filières céréalière, oléicole et avicole en Tunisie réunis au bureau régional Afrique du Nord de la Banque africaine de développement (BAD) à Tunis, ont exprimé un intérêt marqué pour la participation au « Sommet sur l’alimentation en Afrique – Libérer le potentiel alimentaire de l’Afrique  » qui se tient du 25 au 27 janvier 2023, à Dakar (Sénégal).

Les chefs d’Etat et de gouvernement africains mobiliseront, lors du sommet de la BAD, leurs ressources gouvernementales, les partenaires au développement et le financement du secteur privé, pour exploiter le potentiel agricole et alimentaire de l’Afrique, pour transformer les efforts de plaidoyers en actions concrètes pour renforcer la résilience du secteur compte tenu de la crise conjuguée post Covid-19, l’invasion de l’Ukraine et les effets du changement climatique, a indiqué la BAD dans un communiqué publié mercredi, à Tunis
Le directeur général du Groupe de la BAD pour l’Afrique du Nord, Mohammed El Azizi a indiqué qu’ »en réunissant autour d’une même table les décideurs politiques, les professionnels du secteur agricole, les organisations internationales et les investisseurs, le Sommet Dakar 2 apportera une réponse décisive aux besoins en financement de l’agro-industrie africaine « .
Du côté de la Tunisie, il s’agit d’ouvrir des perspectives de collaboration à l’échelle nationale et également africaine, en balisant la voie pour des partenariats public-privé dans le secteur agricole.
Les industriels tunisiens de l’agroalimentaire pourraient ainsi, mettre à la disposition de pays d’Afrique subsaharienne riches en ressources hydriques, leur savoir-faire et leur expertise reconnue à l’échelle internationale dans des créneaux aussi porteurs que les filières oléicole, céréalière et avicole.
Dans la filière avicole, le directeur général du Groupement interprofessionnel des produits avicoles et cunicoles (GIPAC), Tarek Chaouch, a rappelé que la filière avicole tunisienne – dont l’un des fleurons, le groupe Poulina, figurait dans le peloton des six premières mondiales au regard des normes sanitaires et de qualité.
Et de souligner que « la volaille a un avenir prometteur en Afrique. La consommation a été multipliée par 10 en 10 ans et le secteur devrait connaître une croissance cumulée de 30 % d’ici 2031. «

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here