Diabète & Ramadan (questionnement et réponses) : Novo Nordisk soutient la campagne de sensibilisation

0

Diabète & Ramadan – En prévision du mois de Ramadan et la campagne de sensibilisation qui démarre ce 14 mai 2015, les laboratoires Novo Nordisk ont organisé, le 12 mai 2015, dans un grand hôtel de Tunis, une conférence de presse qui a réuni des spécialistes du diabète (Endocrinologues et Diabétologues) dont les professeurs Zinet Marrakchi Turki, Sabeur Dakhli et Néjib Ben Abdallah, ainsi qu’un cheikh pour donner le point de vue religieux.

En Tunisie, malgré les progrès réalisés dans l’organisation et l’accès aux soins, la prévalence du diabète continue d’augmenter. En 2013, Elle a été estimée à 9.23% par la fédération internationale de diabète. Ce chiffre serait même plus important selon les résultats de l’enquête Tahina (2005) où la prévalence est estimé à 15.1% pour la population âgée entre 35 et 70 ans.

La Doctoresse  Zinet Marrakchi Turki, Professeur agrégé, qui n’a pas hésité à apporter plus d’éclaircissements à ces statistiques, précise que  la prévalence du diabète selon TAHINA serait actuellement de 10.9% (quand on considère qu’une glycémie est > ou égale 1.26 g/l) et que  la prévalence serait à 15% si on comptabilise les sujets ayant une glycémie > ou égale à 1.1 g/l .

        images (1) Les laboratoires Novo Nordisk -en tant que leader mondial dans le traitement du diabète-, œuvrent pour améliorer la sensibilisation au problème du ‘diabète’. Dans ce cadre, Novo Nordisk organise une campagne de sensibilisation et de prévention en collaboration avec l’amicale des diabétologues de Tunisie , et les professionnels de la santé, visant à prévenir les risques que court une personne diabétique pendant le mois sacré de Ramadan.

         Le diabète est une affection difficile à contrôler, le patient diabétique doit sans cesse adapter son traitement à sa ration glucidique. Au cours du mois de Ramadan, il y a un risque accrue de déséquilibre et de complications aiguës pour les personnes vivant avec un diabète et cela pendant et même après le mois de Ramadan.Il y a malheureusement un grand manque d’information chez les patients, sur les risques encourus en cas de jeûne d’où la nécessité pour eux de consulter leur médecin traitant pour prendre la décision de jeûner ou pas (au moins un mois avant).

D’après une enquête faite en Tunisie (Enquête IPSOS ,2010), 46% des personnes interrogées étaient d’accord qu’il est recommandé aux diabétiques de ne pas jeûner pendant le mois de ramadan, alors que 21% d’entre elles n’étaient pas d’accord et 33% ne savaient pas si il était recommandé de jeûner ou pas.Diabète-quelles innovations dans le traitement-Et peut-on en guérir-600

Un musulman (diabétique de type 2) sur 8 jeûne durant le ramadan (EPIDIAR)

 Le jeûne augmente le risque d’hypoglycémie et d’hyperglycémie

A cause des changements dans :

  • les habitudes alimentaires
  • le mode de vie
  • le rythme du sommeil
  1. Le risque d’hypoglycémie
    • Risque 7,5 fois plus important d’hypoglycémie sévère durant le ramadan*1
    • L’hypoglycémie est la raison la plus courante de rupture du jeûne
      durant le ramadan2
    • L’hypoglycémie a des répercussions négatives sur la qualité de vie et le bien-être psychologique des patients3
  1. Le risque d’hyperglycémie
  • Risque 5 fois plus important d’hyperglycémie sévère ou d’acidocétose durant le ramadan1
  • Du a une réduction excessive des doses d’insuline pour éviter l’hypoglycémie ou des changements dans le régime alimentaire ou l’heure des repas peuvent provoquer des épisodes d’hyperglycémie post-prandiale4
  • L’hyperglycémie post-prandiale est un facteur de risque indépendant pour les maladies cardiovasculaires et macrovasculaires*5

La prise en charge du diabète durant le ramadan peut être complexe

 Des ajustements thérapeutiques appropriés, notamment de l’insuline, sont nécessaires pour éviter hypoglycémies et hyperglycémies

  • Seul un tiers des patients ajuste sa dose d’insuline durant le ramadan

La préparation est fondamentale pour la prise en charge du diabète durant le ramadan

  1. Évaluation individualisée pré-ramadan

Évaluation clinique et expérience du ramadan précédent, conformément aux directives actuelles de l’ADA

  1. Éducation structurée

Conseils sur la fréquence de la surveillance glycémique, sur le régime alimentaire, sur l’activité physique et sur la rupture du jeûne

  1. Jeûne à titre d’essai pendant 3 jours

Évaluation de la réponse individuelle au jeûne et des besoins en insuline

Recommandations

Le groupe de travail sur l’insulinothérapie durant le ramadan fait les recommandations suivantes4 :

  • Le plan de prise en charge durant le ramadan doit être individualisé
  • Le contrôle glycémique doit impérativement être établi
  • La posologie dépendra de l’importance et de la composition du repas, de la période de jeûne post-prandiale et des objectifs glycémiques individuels
  • Des ajustements thérapeutiques appropriés sont nécessaires pour éviter hypoglycémies et hyperglycémies

         L’objectif de cette campagne est justement de sensibiliser les patients, leur entourage et les acteurs de santé publique sur les risques potentiels du jeûne pour les personnes ayant un diabète. Mais aussi promouvoir l’importance de la prise en charge du diabète (pour éviter l’apparition des complications) avant, pendant, et après le mois de Ramadan. La campagne a aussi pour objectif d’accompagner les patients à travers la transmission de conseils sur la conduite à adopter pendant le mois de Ramadan via des séances d’éducation et des journées de sensibilisation.

Des journées de sensibilisation et de dépistage seront organisées comme suit :

-Jeudi 14 et Vendredi 15 mai de 09 à 17H à l’avenue Habib Bourguiba en face du théâtre Municipale.

-Samedi 23 et 30 Mai 2015 au centre commerciale Carrefour ( en face de MANGO) de 09h à 17h où des conseils éducationnels, thérapeutiques et nutritionnels seront dispensés gratuitement pour tous les patients par des spécialistes du Diabète et de la Nutrition.

A propos de Novo Nordisk : 

 Novo Nordisk est un spécialiste de la santé et l’un des leaders mondiaux du traitement du diabète. La société occupe également une position de premier plan dans des secteurs comme les traitements hémostatiques, les traitements par hormone de croissance et les traitements hormonaux substitutifs. Novo Nordisk fabrique et commercialise des produits et services pharmaceutiques reconnus par les patients, la profession médicale et la société. Basé au Danemark, Novo Nordisk emploie environ 40 000 personnes dans 80 pays et commercialise ses produits dans 180 pays. Ses actions ordinaires sont cotées à la bourse de Copenhague et de Londres et ses certificats américains d’actions étrangères (ADR) sont inscrits à la bourse de New York sous le symbole « NVO ». Pour plus d’informations, consultez www.novonordisk.com.tn

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here