UE (violence à Gaza) : Mme Federica Mogherini appelle à la plus grande retenue et cite le principe de proportionnalité dans l’usage de la force

0
  • Mme Federica Mogherini recommande la création effective de deux États fondés sur les lignes du 4 juin 1967 avec Jérusalem comme capitale des deux. 

Tunisie-Tribune (UE) – suite à la violence insoutenable constatée à Gaza, ainsi que les derniers développements, Mme Federica Mogherini, haute représentante / vice-présidente de l’Union Européenne, vient de faire une déclaration que nous reproduisons ci-après :

  • (Dans une déclaration prononcée sur le fil du rasoir et en tenant compte de mille paramètres dont les résolutions de l’ONU et la susceptibilité des deux parties. Federica Mogherini appelle à la plus grande retenue, rappelle le principe de proportionnalité dans l’usage de la force et prône la mise en place effective de deux États fondés sur les lignes du 4 juin 1967 avec Jérusalem comme capitale des deux.)

« Des dizaines de Palestiniens, y compris des enfants, ont été tués, ainsi que des centaines de blessés, et ce, suite aux tirs israéliens, au cours des manifestations de masse près de la frontière de Gaza. 

Nous attendons de tous qu’ils agissent avec la plus grande retenue pour éviter de nouvelles pertes de vie. Israël doit respecter le droit de manifester pacifiquement et le principe de proportionnalité dans l’usage de la force. Le Hamas et ceux qui mènent les manifestations à Gaza doivent s’assurer qu’ils restent strictement non-violents et ne doivent pas les exploiter pour d’autres moyens.

Pendant ces jours, les Israéliens et les Palestiniens commémorent des moments décisifs pour leurs nations. Chaque partie de ce conflit a des revendications et des aspirations légitimes qui doivent être reconnues mutuellement.

Jérusalem est une ville sainte pour les juifs, les musulmans et les chrétiens. Les liens du peuple juif à Jérusalem sont irréfutables et ne doivent pas être niés. Et la même chose est vraie pour les liens du peuple palestinien avec la ville.

Toute nouvelle aggravation d’une situation déjà extrêmement tendue et complexe entraînerait de nouvelles souffrances indicibles pour les deux peuples et rendrait la perspective de la paix et de la sécurité encore plus lointaine. En ce moment, la sagesse et le courage seraient nécessaires pour revenir aux négociations en vue d’une solution politique, à la fois pour le peuple israélien et le peuple palestinien, et pour toute la région. Seule une solution à deux États permettra de manière réaliste aux deux parties de réaliser leurs aspirations, de mettre un terme au conflit et d’atteindre la paix juste et durable que les Israéliens et les Palestiniens souhaitent et méritent.

L’UE demeure fermement résolue à continuer de travailler avec les deux parties et avec ses partenaires de la communauté internationale à la reprise de négociations sérieuses visant à une solution à deux États fondée sur les lignes du 4 juin 1967 et à Jérusalem comme capitale des deux.

L’Union européenne a une position claire et consolidée sur Jérusalem, qui a été réaffirmée dans de nombreuses conclusions du Conseil des affaires étrangères. L’UE continuera à respecter le consensus international sur Jérusalem, notamment dans la résolution 478 du Conseil de sécurité des Nations unies, notamment sur la localisation des représentations diplomatiques jusqu’à la résolution du statut définitif de Jérusalem. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here