Marina Alekseeva : comment les entreprises peuvent assurer un retour au bureau en douceur

0

Marina Alekseeva, directrice des ressources humaines de Kaspersky

Tunisie-Tribune (Retourner au travail) – Quand les gens disent que le monde ne sera plus jamais le même après la pandémie de Covid-19, ils ont raison. La situation nous a prouvé à quel point nous sommes vulnérables. Elle nous a permis de reconsidérer nos valeurs, mais aussi de transformer nos habitudes dont la première : le travail.

Ainsi, presque tout le monde est passé au télétravail, ce qui n’avait jamais été vu auparavant. Cela a transformé considérablement les perceptions de beaucoup d’individus en ce qui concerne leur routine quotidienne. Le stéréotype selon lequel, dans beaucoup de cultures et notamment au Maroc, il n’est pas possible d’être efficace professionnellement en dehors du bureau a été brisé. En parallèle, les gens veulent aujourd’hui retourner au bureau car ils ressentent le besoin d’interagir socialement, ce qui est à la base des relations humaines.

Alors que certains pays ont bien entamé leur processus de déconfinement, les entreprises font face à un enjeu important de faciliter la transition vers le retour progressif au bureau. Par exemple, comment être certain que le bureau sera à la fois sûr et confortable pour les employés ? Les entreprises doivent prendre en compte deux points essentiels : le côté humain et le côté organisationnel.

Un retour à la (nouvelle) normale

Alors que beaucoup de pays détendent les mesures de confinement, les entreprises commencent à rouvrir, et de plus en plus de gens retourneront au bureau dans les semaines à venir. On a déjà pu observer, chez Kaspersky, que beaucoup de personnes ont hâte de retrouver leurs bureaux, leurs collègues et une vie normale. Cependant, alors que le coronavirus est toujours présent, la question de la santé des salariés est prioritaire. A vrai dire, nous allons tous devoir trouver un équilibre entre notre envie de retrouver nos habitudes quotidiennes et la sécurité. Chez Kaspersky, nous réalisons régulièrement des enquêtes pour comprendre l’état émotionnel de nos salariés, leur charge de travail, s’ils ont besoin de matériel ou d’accompagnement pour le télétravail et s’ils sont au clair sur les procédures internes à l’entreprise. En plus, dans l’un des questionnaires les plus récents, nous avons cherché à savoir à quel point les employés étaient pressés de retourner au bureau, s’ils se sentaient à l’aise avec cette idée ainsi que leurs préoccupations principales quant à la procédure de retour au bureau. Cela nous permet de mieux comprendre les circonstances particulières auxquelles sont confrontés les gens aujourd’hui, et nous aide à prendre des décisions plus raisonnées, et équilibrées. Voici les éléments clés que l’on prendra en compte pour nous assurer que la transition vers un retour au bureau se passe de le mieux possible :

–        Les employés peuvent-ils revenir travailler sans-risque ? Ont-ils une voiture personnelle ou doivent-ils avoir recours aux transports en commun pour venir au bureau ? L’utilisation des transports en commun expose les gens à plus de risques et si les gens ne se sentent pas à l’aise avec le fait de les utiliser, et qu’ils préfèrent rester travailler depuis chez eux, il n’y aura aucun problème pour qu’ils puissent continuer à télétravailler. Si les gens veulent revenir au bureau, nous devons étendre les plages horaires de travail pour qu’ils puissent éviter les heures de pointe.

–        La réouverture des écoles et des crèches. Si des gens doivent s’occuper de leurs enfants, le télétravail restera la meilleure option pour eux.

–        Si les gens doivent s’occuper de leurs parents, ou de membres de leurs familles, ils pourront continuer à travailler depuis chez eux.

–        L’état de santé général des employés. S’ils ne se sentent pas bien, ou si eux ou les membres de leurs familles font partie des catégories de personnes à haut-risque, il est important qu’ils puissent également rester à la maison.

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que cette transition doit être aussi confortable que possible, dans la mesure où le bien-être des employés est essentielle pour que la transition se passe bien. Ces derniers mois de télétravail nous ont rendus plus humains et attentifs les uns envers les autres. Nous sommes devenus plus proches car nous avons appris à parler ouvertement, pas seulement du travail, mais également des soucis personnels que nous avons tous traversés. Cette nouvelle connexion nous aidera dans notre retour progressif à la réalité.

Risques et valeurs

Dans leur réflexion sur le retour au bureau, les entreprises doivent peser les risques et les avantages. Pour éviter de prendre le risque que les employés tombent malades, mais également d’impliquer leur responsabilité dans les risques de maladie, les entreprises doivent implémenter un set de mesures complexes. Cela dépendra beaucoup, bien entendu, des directives de chaque pays, mais il y a un certain nombre de réglementations communes qui doivent être étudiées pour assurer la sécurité des employés.

–        Organiser la prise de température des salariés

–        Fournir des équipements de protection individuels au personnel, comme des masques, du gel et des gants

–        S’assurer d’une distanciation sociale, ce qui peut être particulièrement compliqué dans les open spaces ou dans les bureaux avec de nombreux espaces communs.

–        Respecter les normes en ce qui concerne le nombre de personnes maximum par espace, en créant par exemple un calendrier des présences au bureau.

Les entreprises doivent toujours anticiper le pire des scénarios. Si par exemple, il y a 400 personnes dans un bureau et que l’une d’entre-elles est testée positive au Covid-19, il va falloir réfléchir aux mesures à prendre d’urgence pour s’assurer que toutes les autres personnes soient en sécurité et réfléchir au coût de ces mesures pour l’entreprise. S’il y a plus de risques que d’avantages au retour au bureau, et s’il est possible de continuer à télétravailler dans les mois à venir, alors il s’agira certainement de l’option la plus raisonnable.

Nous souhaitons tous un retour à la normale le plus rapidement possible, mais dans la situation actuelle, où nous ne disposons pas d’une immunité qui nous protégerait du virus, ni de vaccin, nous devons être très attentifs et prendre soin de notre ressource la plus précieuse : nos employés.

Ce qu’il faut se dire, c’est que demain, les gens apprécieront toujours de travailler depuis un bureau. Mais ce qu’ils apprécieront plus encore, c’est la flexibilité. Les gens ont appris à mieux répartir leur temps entre leur vie professionnelle et leur vie privée, et les entreprises qui seront en mesure de proposer des heures de travail flexibles sauront rester compétitives sur le marché, et se différencier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here