La Chine entame ses recherches pour établir une station scientifique sur la Lune

0

Tunisie-Tribune (station scientifique sur le L’une) – La Chine prévoit d’établir une station scientifique sur la Lune et a entamé des recherches préparatoires, a révélé un responsable du programme d’exploration lunaire du pays.

« Les prochaines étapes de notre projet d’exploration lunaire seront difficiles et exigeantes, alors que nous visons à installer un avant-poste scientifique sur le pôle sud de la Lune. Dans un proche avenir, nous enverrons également nos astronautes se poser sur la Lune », a déclaré Wu Weiren, concepteur en chef du programme d’exploration lunaire de la Chine et membre de l’Académie chinoise d’ingénierie.

M. Wu travaille actuellement sur la planification et la recherche de faisabilité concernant la station proposée et la quatrième étape du programme lunaire.

Le scientifique a tenu ces propos lors d’une cérémonie mardi à l’Administration spatiale nationale chinoise, qui a annoncé avoir baptisé un astéroïde à son nom.

L’astéroïde a été découvert en août 2007 par des chercheurs de la station Xuyi, située au comté de Xuyi, dans la province du Jiangsu, et qui appartient à l’Observatoire de la montagne Pourpre de l’Académie chinoise des sciences à Nanjing.

Cette décision a été approuvée par l’Union astronomique internationale en juin pour honorer la contribution significative de M. Wu aux programmes chinois d’exploration lunaire et de l’espace lointain.

Lors de la dernière mission lunaire de la Chine, la sonde robotique Chang’e 4, qui se compose d’un atterrisseur immobile et d’un rover nommé Yutu 2, a été placée au sommet d’une fusée porteuse Longue Marche 3B en décembre 2018 au centre de lancement de satellites de Xichang, dans la province du Sichuan, marquant la quatrième mission d’exploration lunaire du pays et la première expédition au monde se rendant vers la face cachée de la Lune, qui ne fait jamais face à la Terre.

La sonde a effectué un atterrissage en douceur sur la face cachée de notre satellite naturel le 3 janvier 2019, puis a libéré Yutu 2 pour qu’il puisse parcourir et inspecter le site d’atterrissage situé dans le bassin Pôle Sud-Aitken, le bassin connu le plus grand et le plus profond du système solaire.

Jusqu’à présent, l’atterrisseur et le rover ont fonctionné pendant plus de 610 jours. En tant que rover lunaire ayant été opérationnel le plus longtemps au monde, Yutu 2 a parcouru environ 520 mètres sur le sol lunaire, selon l’administration spatiale.

La mission Chang’e 4 a produit de nombreux résultats scientifiques qui ont aidé les scientifiques du monde entier à approfondir leurs connaissances et leur compréhension de la Lune.

Elle a révélé l’histoire d’impacts sur la face cachée de la Lune, en particulier le bassin Pôle Sud-Aitken, et a trouvé des preuves cruciales pour soutenir les modèles de formation et d’évolution du sol lunaire, a déclaré Wang Chi, directeur du Centre national des sciences spatiales affilié à l’Académie chinoise des sciences.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here